Intermittent fasting

Nouvelle trouvaille d’outre-Atlantique, l’intermittent fasting, qui ne considère plus des restrictions caloriques ou des régimes sur-protéinés mais les périodes pendant lesquelles ont s’alimente. Fallait y penser ! Et beaucoup d’études, on démontré que d’étendre la période de jeûne avait des effets positifs sur la santé en général et sur la masse graisseuse que l’on promène avec soi. En court : cela fait maigrir sans se priver. Donc j’ai opté pour une période de 16 heures de jeûne avec 8 heures de prise d’aliments.Cela donne premier repas à 13 heures et dernier repas à 20 h, par exemple, pour cesser de s’alimenter après 21 heures .

Mon expérience avec le « fasting » à été accompagnée des règles suivantes :

  • avoir une activité physique minimum journalière : marche, vélo, ….
  • éviter l’alcool, et tous les produits riches en glucides mais pauvres en nutriment,
  • consommer des aliments frais riches en fibres, etc…

 

Sur plusieurs mois, cela marche sans se priver particulièrement.

Fin avril 2019

 

 

Le 7 juin 2019

 

Ce qui m’a donné les bases du Fasting est un petit livre paru aux éditions Thierry Souccar :
Le fasting (Guides pratiques) de JB Rives.

Je l’ai acheté, par hasard, à un salon, mais on le trouve sur Amazon :

Leave a reply