Aikido et Shinto

Les propos de Me Ueshiba semblent incompréhensibles, ou innovants, à des auditeurs occidentaux. Certains, faute d’éléments de compréhension, cherche du coté d’un certain ésotérisme occidentalet après avoir fait rentrer l’inconnu dans leur rationalité, se disent que décidément tout est pareil,ce qui est en haut comme ce qui est en bas, et à coté comme ici.
En effet, comme nous n’accédons qu’à ce qui nous est … accessible, tout se ressemble curieusement. J’ai bien peur que nos esprits soient déformés par notre « culture commerciale » : cela vient de sortir, tout le monde en veut et y à droit pour peu qu’il en ai les moyens.
Nous ne disposons que de quelques livres en français sur le Shinto « vu de l’intérieur » :un de Motohisa Yamakage et l’autre de Jean Herbert, élève de ce dernier en la matière.
Il se pourrait que nous y trouvions tout le sens qui nous fait défaut quand nous entendons parler de « misogi » (purification), « Aiki jinja » (temple de l’Aikido), « kami » (esprit), « norito » (invocation) et, surtout, voyons une gestuelle incompréhensible.

Voici deux petits films qui montrent une certaine ressemblance de pratiques:

Documentaire sur la pratique de Me Ueshiba voir en 3:24

Il est tout de même assez choquant que des biographies très courantes éludent le coté simplement japonais du maitre. Possible que les forces américaines, en présence, aient mis les moyens pour éradiquer les croyances du « vieux Japon » … car même le « slip » traditionnel n’a pas survécu à l’occupation américaine (fundoshi)

Posted in Arts Martiaux